FermerLoadingEnvoyer cet article à un ami
Votre message a bien été transmis.
Jetset Magazine vous remercie de votre fidélité.
Problème lors de l'envoi
Nous nous excusons, réessayez plus tard.

Conférence de presse de « Juste pour rire 2 » L’humour truffé de danse et de musique

Evénements | Publié le 24.07.2017

Le programme de la seconde édition de « Juste pour rire 2 » qui aura lieu du 11 au 21 août au Centre des musiques arabes et méditerranéennes (CMAM) au palais Ennejma Ezzahra, à Sidi Bou Saïd, a été dévoilé le 21 juillet à l’Hôtel « Villa Bleue », au même village mythique de Sidi Bou Saïd.

Co-organisé par Radio IFM et Just Production, ce festival, a pour vocation de faire découvrir de nouveaux talents et d’être au diapason des artistes qui obtiennent un succès fou là où ils passent actuellement. Zeineb Melki, de Radio IFM, qui était entourée de l’équipe du festival, a fait savoir que cet événement est une opportunité pour la promotion du tourisme tunisien, car « la culture fait le tourisme », comme elle l’a lancé. Elle a rappelé, par ailleurs, que le festival « Juste pour rire » qui a atterri en Tunisie depuis 2016, continue sur sa lancée. Cet événement a été crée par Gilbert Rozon en 1983, à Montréal. Il possède aujourd’hui des filiales partout dans le monde et en Tunisie.
Les représentants des médias ont eu droit, sur un petit écran, à des avant-goûts des spectacles et des noms des artistes qui feront la version tunisienne de ce festival. Gilbert Rozon a même transmis un message aux publics de son festival, par écran interposé. L’ouverture de ce festival, le 11 août, sera avec pas moins de cinq artistes : le tunisien Nidhal Saadi, Youssoupha Diaby, Redouane Bougheraba, Juste Zgary et El. Lokoho avec une « Hypnose Comedy », une première pour le festival. Le lendemain 12 août, ce sont Younes et Bamby et Odah et Dako qui proposeront leur spectacle. Le 13 août, trois plateaux meubleront la soirée avec : Wajiha Jendoubi et son spectacle « Efcha, mon amour », la comédie méditerranéenne et romantique : « Je t’aime à l’algérienne » et Moez Toumi dans « Aziza », la célibataire de toujours, sans famille, ni ressources et l’une des deux vieilles femmes de la pièce « Farka saboun. »

Quant au 14 août, c’est une soirée avec Foudil Kaibou. Le lendemain 15 août, l’humour et le rire seront encore présents avec D’jal qui a déjà enregistré quelques millions de vues sur Internet. Le 16 août, c’est le quatuor espagnol Paganini avec un spectacle délirant qui reprend à sa manière de grands morceaux de la musique classique. La soirée du 17 août sera avec Noman Hosni qui livrera sa vision du monde et d’autres retrouvailles avec Lotfi Abdelli et son show « Last season », un work in progress, si on ose dire. Il y passe en revue, non sans les dénoncer, les faits marquants qui ont touché la Tunisie nouvelle. La soirée du 18 août sera avec Vincent C et les MDR, les Mecs de rue, en l’occurrence. Une rencontre entre la danse et la comédie. Le 19 août, ce sont Kader Bueno, en première partie et Yassine Belattar, en seconde. Le gala de clôture, prévu le 21 août, reste une surprise.

Et répondant aux questions de « JetsetMagazine », Mohamed Boudhina, le directeur artistique du festival, a indiqué qu’après Hammamet, c’est à Sidi Bou Saïd que cet événement aura lieu pour continuer à présenter une belle image de la Tunisie. Quant aux ressources nécessaires pour organiser un tel événement, il nous a répondu qu’il faut toujours rapprocher les sponsors, tenir compte également sur les moyens de bord et le chiffre d’affaires de la billetterie. Ce nouveau rendez-vous avec « Juste pour rire Tunisie » nous fera découvrir, certes, de nouveaux talents, mais permettra de voir des artistes qui font un tabac en ce moment en Europe et particulièrement en France.

B.L.

photo soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soiree
Jetset Mag
Party pics
Où sortir
Agenda Culturel
Beauté et mode
People
The Place To Be
City guide
Auto