FermerLoadingEnvoyer cet article à un ami
Votre message a bien été transmis.
Jetset Magazine vous remercie de votre fidélité.
Problème lors de l'envoi
Nous nous excusons, réessayez plus tard.

Conférence de presse du Tabarka Jazz Festival : Un retour digne de son nom

Evénements | Publié le 11.07.2017

Le prestigieux Tabarka Jazz Festival reviendra bien en forme cette année du 22 au 29 juillet, après des petits retours timides qui ont failli ternir son image de marque. Son comité directeur présidé par Nébil Ben Abdallah entouré de Dhafer Ltaief, secrétaire général, Belgacem Ouechtati, porte-parole et du producteur Mourad Mathari, qui retrouve le festival de Jazz de Tabarka, a tenu le 6 juillet à l’Hôtel Africa, à Tunis, une conférence de presse pour présenter le programme de la nouvelle édition de ce festival.

Cette dernière, qui sera marquée par une ouverture sur le Blues, la Pop et la musique latino, aura lieu à la Basilique, le « temple » de toutes les musiques et qui a eu ses heures de gloire durant les décennies des années 70 et 80. Et avec six soirées prévues cette année, six pays y participeront en l’occurrence : les USA, Cuba, Haïti, le Maroc, l’Algérie et la Tunisie. Les soirées seront principalement en deux parties. Ainsi et en ouverture, le 22 juillet, c’est l’artiste originaire de Haïti : Jowee Omicil et qui est né à Montréal qui proposera un Jazz aux sonorités caribéennes et orientales sous le titre de : « A good trip musical » avec du Jazz, de la Soul, du Hip Hop et du Gospel. En seconde partie, la grande cantatrice américaine Beth Hart sera au rendez-vous. Elle est, rappelons-le, influencée par le Rock, le Blues, le Gospel, le Jazz et la musique classique.

La seconde soirée, prévue le 23juillet, sera maghrébine avec en première partie la diva marocaine Oum qui chante un Soul Jazz oriental. En deuxième partie, c‘est le célèbre Orchestre National de Barbès (ONB), la formation algérienne qui compte des musiciens portugais et français installée en France qui marquera son retour en Tunisie. L’ambiance s’annonce des plus chaudes avec des chansons maghrébines aux sonorités pop. Le 24 juillet, c’est le groupe Bénarès qui joue de la musique Folk, Soul et Blues qui chantera en première partie. Quant à la seconde partie, c’est Sabri Mosbah qui sera sur scène. Le 25 juillet, c’est le musicien cubain Roberto Fonsera jouera des airs de son nouvel album « Abuc. »

La soirée du 28juillet le guitariste, pianiste et chanteur américain de Jazz et de Jazz fusion Stanley Jordan sera en première partie. En seconde partie, c’est la grande chanteuse américaine Dee Dee Bridgwater qui marquera son retour en Tunisie avec un répertoire où elle revisite Ella Fitzgerald et Billy Holliday, en plus de chansons de son propre répertoire. Enfin le 29juillet, c’est le grand Lucky Peterson, organiste et chanteur de Blues américain qui, lui aussi, marquera son retour sur les scènes tunisiennes pour explorer le Funk. On se rappelle de son passage extraordinaire au Palais des Congrès, à Tunis, dans le cadre de Jazz à Carthage en 2015. Une clôture grandiose pour le Tabarka Jazz Festival version 2017.

B.L.

photo soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireeManel Amara, Ahmed Talfit et Fatenphoto soireephoto soireephoto soireephoto soiree
Jetset Mag
Party pics
Où sortir
Beauté et mode
Agenda Culturel
People
The Place To Be
City guide
Auto