FermerLoadingEnvoyer cet article à un ami
Votre message a bien été transmis.
Jetset Magazine vous remercie de votre fidélité.
Problème lors de l'envoi
Nous nous excusons, réessayez plus tard.

Gala « Kaliyet » de la Troupe nationale de musique au Théâtre municipal de Tunis Un bel hommage à Ridha et à Ahmed Kalaï

Evénements | Publié le 12.10.2017

Le théâtre municipal de Tunis n’avait pas enregistré une grande affluence du public en cette soirée du 11 octobre à l’occasion du concert-hommage donné par la Troupe nationale de musique et intitulé : « Kaliyet » dédié aux deux grands musiciens et compositeurs tunisiens : Ridha et Ahmed Kalaï.

L’occasion était pourtant propice pour réentendre et déguster, à vrai dire, des oeuvres éternelles, particulièrement instrumentales de ces deux ténors de la musique et de la chanson tunisienne contemporaine. A public réduit, la participation des artistes l’était aussi dans la mesure où trois solistes et un chanteur étaient invités par la troupe pour jouer à leur juste valeur quelques oeuvres de ces deux musiciens frères. Sous la direction du maestro Mohamed Lassoued, le spectacle a été marqué par les solos enivrants au luth de la jeune Nada Mahmoud qui a interprété des « Sammaï » et autres « Lounga » composés par Ahmed Kalaï.

De son côté, Riadh Abdellah a fait valoir tout son talent et son savoir-faire pour aboutir à des prouesses dans le jeu au violon qui ont été d’ailleurs bien applaudies par l’assistance. Quant à Chokri Omar Hannachi, qu’on retrouvait après une assez longue absence, il a savamment interprété des oeuvres de Ridha Kala très connues et très aimées par le public, tous âges confondus.¨De « Chaghalitni », à « Ya Fatma », à « Dhalamouni habaibi », à « Nirjâalik », le voyage était merveilleux pour retrouver des ambiances d’hier, là où Ridha Kalaï emballait les foules avec son violon magique dans les années cinquante et soixante accompagné par la Troupe « Al Manar » qu’il a fondé avec quelques amis musiciens de sa génération.

La fin du spectacle était en apothéose avec le violoniste Abdelbasset Metsahel qui a, en core une fois, interprété en compagnie de la troupe des solos fabuleux des morceaux instrumentaux de Ridha Kalaï : Layali Eddar El Bidha » et « Djerba. » Des musiques entrainantes et belles qui avaient vite fait de chauffer l’ambiance avec de chauds applaudissements. Une soirée musicale bien tunisienne qui ravivait la passion de la musique tunisienne et rendait hommage à deux parmi ses compositeurs les plus célèbres.

B.L.

photo soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soiree
Jetset Mag
Party pics
Où sortir
Agenda Culturel
Beauté et mode
People
The Place To Be
City guide
Auto