FermerLoadingEnvoyer cet article à un ami
Votre message a bien été transmis.
Jetset Magazine vous remercie de votre fidélité.
Problème lors de l'envoi
Nous nous excusons, réessayez plus tard.

Interview du styliste tunisien Hichem Naffati

Interviews | Publié le 28.04.2015

Hichem Naffati jeune styliste Tunisien, doué d’une sensibilité et d’un gout raffiné hors du commun. Il porte aisément plusieurs casquettes, celle du journaliste, du styliste, de l’artiste et même celle du « Marketteur dans les produits de luxe », il avance à pas de géant dans le monde de la mode, rencontre et habille des stars. Son compte de fée commence à l’âge de 17 et il continue à se réaliser grâce à l’envie et à la passion qui ne quitte jamais ce prodige de la mode. Il nous en parle dans cette interview réalisée à l’occasion de la sortie de sa dernière collection.



JSM : Vous êtes un styliste très connu en Tunisie mais aussi à l’étranger. Comment vous est venu l’amour de la mode, comment êtes vous tombé dedans ?

HN : Ma mère était journaliste et travaillait aussi dans la pub, j’ai toujours adoré la voir se préparer le matin, elle avait une style très particulier, et c’est ce qui m’a attiré vers la mode depuis mon plus jeune âge. 

Ce sont aussi les personnages des dessins animés, en particulier les princes et les princesses de Disney qui ont inspiré ma première collection et qui m’ont fait aimer la mode.

A l’âge de 17 ans pendant l’année de mon bac, j’ai décidé de réaliser ma première collection, avec le soutien de mes parents et de mes amis qui ont vu le potentiel et m’ont encouragé à me lancer.


JSM : Vous n’avez pas fait d’études ou pris des cours de stylisme ?

Non, j’ai toujours été passionné par le dessin, je n’arrêtais pas de dessiner des croquis, jusqu’au jour ou j’ai réalisé que les dessins s’accumulaient et qu’avec, je pouvais réaliser une collection. C’est comme ça que j’ai commencé ma carrière dans la mode.

JSM : Quel a été votre parcours après votre première collection ?

Par la suite j’ai réalisé mes propres évènements, je me suis passionné pour le journalisme et j’ai eu pas mal d’opportunités qui m’ont permis de partir renforcer mon expérience à l’étranger.

Dans mon cursus universitaire je n’ai pas fait d’études de mode, j’ai fait des études d’anglais et là je fais des études de marketing de luxe tout en m’occupant de ma carrière dans la mode. J’essaie d’avoir une vision globale du domaine pour mieux m’en sortir et comprendre le côté business à part le côté artistique qui sont aussi importants l’un que l’autre.

JSM : Et maintenant ?

Je suis installé entre la Tunisie et Bruxelles, tout se fabrique ici en Tunisie et je fais aussi un peu de vente à Bruxelles et sur Paris dans des concepts store et j’organise des ventes privées dans mon appartement Showroom en Belgique.

JSM : Comment définiriez-vous votre style ?

Mon style est très large, je ne saurai pas moi-même le définir. Pourquoi ? Parce que mon but c’est que toutes les femmes s’y retrouvent. Le long, le court, le sexy, le pudique… Qu’elle puisse s’identifier et se sentir à l’aise dans mes créations.

JSM : Vous faites aussi l’homme ?

Oui, j’ai commencé l’homme depuis 2012, d’ailleurs beaucoup de personnes préfèrent ce que je fais pour l’homme, ce qui me touche beaucoup car c’est une expérience inédite pour moi, je suis heureux qu’on apprécie.

Faire des vêtements pour homme est parti d’une frustration personnelle, puisque je ne trouvais pas beaucoup de choix pour m’habiller comme je veux, au début j’ai commencé à créer des vêtements pour moi et j’ai continué pour les autres.

JSM : Vous avez une clientèle homme qui vient se faire du sur mesure ?

Oui c’est une clientèle plutôt jeune qui aime être originale.

JSM : Parlez nous de votre dernière collection qui est entièrement ou presque en noir et blanc ?

Je voulais justement sortir de ma zone de confort puisque dans les précédentes collections j’ai beaucoup travaillé les couleurs. Je trouve que le noir et le blanc sont des couleurs qui mettent en valeur la silhouette et qui peuvent se décliner énormément.  Avec ma dernière collection je sors des sentiers battus tout en gardant mon identité.

JSM : Quels sont vos projets ?

Pour le moment je travaille avec la télévision Belge en faisant les costumes mais aussi du journalisme. Je prévois aussi de participer à des fashion-week à l’étranger tout en continuant à faire ce que je fais, toujours en me diversifiant.

JSM : Vous prévoyez d’ouvrir un Showroom en Tunisie ?

Pour le moment j’en ai un petit chez moi en attendant de savoir ou je vais me poser. Mais il y aura sûrement une structure plus grande pour permettre aux gens de visiter et de découvrir mes collections.

Le but ultime c’est de pouvoir rester et travailler en Tunisie, c’est mon pays que j’adore et qui me parle énormément. Je ne me verrai pas vivre ailleurs.

L’idéal c’est d’être installé ici avec la possibilité d’exporter mes créations à l’étranger.

JSM : Vous comptez « tunisifier » un peu plus vos créations ?

J’utilise parfois le style tunisien dans mes créations car je suis fier de notre patrimoine et je veux le transmettre dans mes croquis et dans mes créations, mais en même temps je ne veux pas me cantonner dans un style bien défini.

JSM : Si vous vouliez remercier quelqu’un, ou plusieurs personnes, ça seraient lesquelles ?

Pour commencer, je remercie Kais Thabet qui a toujours été là depuis le début, dans les défilés et les évènements, que ce soit du côté artistique mais aussi comme soutien moral.  

Je remercie aussi, Maysen Ben Cherifa qui est l’une de mes meilleurs amis, qui elle aussi a toujours été présentes pour moi. Ma mère, même si elle n’est plus là, qui est la raison pour laquelle je fais tout ça et qui m’a toujours soutenu. Mon père, ma tante Dorra El Almi et toutes les personnes qui ont été là pour moi, qui m’ont poussé et qui m’ont soutenu. 

Portrait Chinois :

Le bonheur parfait selon vous ?

Une vie personnelle, familiale et professionnelle épanouie.

Où et à quel moment vous êtes-vous senti le plus heureux ?

Quand la collection est sortie sur le podium et que j’ai pu voir le fruit de mon travail. 

Le principal trait de votre caractère ?

L’ouverture d’esprit

Celui dont vous êtes le moins fier ?

La maladresse. 

La qualité que vous préférez chez un homme ?

Le courage.

La qualité que vous préférez chez une femme ?

L’accomplissement personnel.

Quelle est votre plus grande peur ?

La solitude.

Qu’est-ce qui vous exaspère chez les autres ?

L’égoïsme. 

Qu’appréciez-vous chez vos amis ?

Leur présence et leur soutien inconditionnel.

Quel est le comble de la misère ?

La solitude

Quel est le comble de la bêtise ?

L’entêtement

Si vous étiez un sens :

L’ouïe

Si vous étiez une saison :

L’hiver.

Si vous étiez un pays :

La Tunisie 

Si vous étiez un lieu de vacances : 

La Tunisie

Si vous étiez un moyen de transport :

La moto

Si vous étiez une soirée idéale :

De sushis, des Dvd et une couette.

Si vous étiez un animal : 

Un oiseau

Si vous étiez une odeur :

Je suis fou du « Terre d’Hermès »

Si vous étiez un bruit :

Des bavardages


Si vous étiez une couleur :

Le violet

Si vous étiez la pièce d'une maison :

Le salon

Si vous étiez un plat :

Couscous au poulet

Si vous étiez une partie du corps :

Les yeux

Si vous étiez une danse : 

La danse classique car elle est très élégante.

Si vous étiez un instrument de musique :

Un piano

Si vous étiez une époque :

Les années 20 

Si vous étiez un livre :

Veronica décide de mourir.

Si vous étiez un mot :

Pardon.

Si vous étiez un coup de gueule :

Je casserai tout.

Si vous étiez un film :

Moulin Rouge

Si vous étiez un proverbe : 

« Ma yourid el Marou Yodrikouhou » Si on veut on peut !

Si vous étiez un péché :

La gourmandise.

Quel défaut doit avoir une femme pour vous plaire ?

De ne pas se prendre au sérieux, de se laisser aller et de ne rien calculer.

Comment vous voyez-vous dans 20 ans ?

Dans le meilleur scénario c’est avoir une stabilité personnelle, familiale et professionnelle, tout en restant en Tunisie et en ayant l’occasion de voyager, de découvrir d’autres choses et d’être toujours aventureux.


Propos recueillis par Neïla Azouz
photo soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soiree
Jetset Mag
Party pics
Où sortir
Beauté et mode
Agenda Culturel
People
The Place To Be
City guide
Auto