FermerLoadingEnvoyer cet article à un ami
Votre message a bien été transmis.
Jetset Magazine vous remercie de votre fidélité.
Problème lors de l'envoi
Nous nous excusons, réessayez plus tard.

IZIA, Un parfum aldéhydé, floral, musqué

Beauté et mode | Publié le 28.07.2017

 Les secrets de la création d’Izia



Isabelle d’Ornano, la fondatrice de Sisley, voulut en reproduire l’esprit chez elle, dans la Vallée de la Loire. Parmi les roses qu’elle fit planter, une d’entre elle était particulière, une rose à reflets d’or, au puissant et étonnant parfum, et qui ne fleurit qu’une fois par an quelques semaines en mai. Pendant des années, Isabelle d’Ornano en fit des bouquets. Mélangée aux autres, on ne sentait qu’elle

Un jour, elle décida de créer un parfum autour de cette rose pour en capturer le sillage éphémère. Elle fit porter un bouquet au parfumeur Amandine Clerc-Marie. Ensemble, elles recréèrent les notes citronnées et fraîches de ce bouquet, son élégance et sa délicatesse florale. Pour mettre en valeur cette rose, elles choisirent l’éclat du poivre rose, de la bergamote et des aldéhydes, un cœur floral puissant et aérien, mais aussi la chaleur du cèdre, de l’ambre et des muscs.



Diminutif d’Isabelle en polonais, IZIA, écrit de la main d’Isabelle d’Ornano, confère au parfum une dimension indéniablement personnelle et intime. Isabelle d’Ornano pensa à ceux à qui elle aurait voulu présenter ce parfum, s’ils avaient encore été de ce monde : Mogens Twede et sa femme Dolly Radziwill, d’une originalité extrême, amie de Misia Sert, du Prince Ioussoupov et d’Alex Rzewuski, créateur de décors pour les Ballets Russes. Ils l’accompagnent dans son imaginaire.

Pour exprimer l’âme d’Izia, Isabelle et sa fille Christine pensèrent à l’univers de collages rock et surréaliste de l’artiste Quentin Jones qu’elles voulaient confronter à l’inspiration romantique de son parfum.

Il fallait un visage pour incarner Izia : Isabelle d’Ornano choisit la beauté rousse et mystérieuse de sa nièce, Sonia, dont la famille vécut au château de Lançut où tout a commencé.

Restait à imaginer le flacon. Le sculpteur Bronislaw Krzysztof proposa une création abstraite et féminine : deux sculptures de verre posées l’une sur l’autre. Le rose du verre jouant avec la lumière, imprime au parfum ses reflets changeants, rappelant le cœur solaire de la rose Izia.


photo soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soiree
Jetset Mag
Party pics
Où sortir
Agenda Culturel
Beauté et mode
People
The Place To Be
City guide
Auto