FermerLoadingEnvoyer cet article à un ami
Votre message a bien été transmis.
Jetset Magazine vous remercie de votre fidélité.
Problème lors de l'envoi
Nous nous excusons, réessayez plus tard.

« Jetsetmagazine » a vu en exclusivité à Genève « Ma poupée chinoise « de Rachid Ferchiou Un rêve chinois concrétisé

Evénements | Publié le 13.04.2017

Une projection spéciale du nouveau long-métrage tunisien « Ma poupée chinoise » de Rachid Ferchiou, première coproduction entre la Tunisie et la Chine, a eu lieu le 8 avril à la clôture de la 12è édition du festival international du film oriental de Genève (FIFOG.) qui s’est tenu du 1er au 9 avril.

Le FIFOG, à travers son directeur général et artistique Tahar Houchi, a tenu, tout d’abord, à honorer Rachid Ferchiou, qui a accepté de projeter son film à cette occasion et qui a siégé au sein du jury de la compétition officielle des longs-métrages. « Ma poupée chinoise » raconte une histoire intrigante dont les événements ont lieu entre la Tunisie et la Chine. Le rôle de l’héroïne Yasmine est tenu par Maram Ben Aziza, qui y donne la réplique entre autres comédiens à Wahida Dridi, Nejla Ben Abdallah et à des comédiennes et comédiens chinois. Et dès les premières images, on devine qu’il s’agit d’un polar sur fond de souvenirs qui ressurgissent et d’un père qui s’avère vivant après qu’on l’ait cru mort depuis deux décennies. Yasmine est victime d’une tentative d’assassinat et la police est aux aguets.

L’histoire se tisse de détail en détail et les surprises augmentent de plus en plus. Chantre des plans panoramiques, des gros plans, des belles images en plan-séquence et de la beauté en somme, le réalisateur Rachid Ferchiou s’en prend à cœur joie pour filmer avec tendresse et finesse Shanghai L’histoire du film se situe entre le polar et le drame, sans pour autant ne pas insister sur le sentimental. Les détails, pour y revenir, ne s’y comptent plus avec la poupée chinoise offerte par le père à sa petite fille devenue grande et qui s’en rappelle encore et encore. La boite à musique s’y ajoute. Le son qu’elle dégage et le message qu’elle contient ajoutent à l’histoire plus d’intrigue et de suspense. Le voyage vers la Chine et vice-versa par le père et sa fille est un pur moment de plaisir et de beauté, malgré les problèmes et les maux que la jeune fille doit surmonter.

« Ma poupée chinoise » est un nouveau film tunisien et une première coproduction entre la Chine et la Tunisie qui sera présenté en avant-première mondiale en Chine dans le cadre du festival international du film de Pékin (16-23 avril.)

B.L.

Shekra RamehMariem Ben Hassine, Fathi El Haddaoui et Sihem BelkhoujaFathi El Haddaoui et Olfa Ben RomdhaneMariem Ben Hassine l egerie de LellaFakhta Hachicha et Ali KarouiMohamed Mrad et SteevySon Excellence François Gouyette ambassadeur de France en Tunisie et son épouse  et Mme Martine GAMBARD-TRÉBUCIEN Consule générale photo soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soiree
Jetset Mag
Party pics
Où sortir
Agenda Culturel
Beauté et mode
People
The Place To Be
City guide
Auto