FermerLoadingEnvoyer cet article à un ami
Votre message a bien été transmis.
Jetset Magazine vous remercie de votre fidélité.
Problème lors de l'envoi
Nous nous excusons, réessayez plus tard.

« Jetsetmagazine » au festival international du court-métrage de Clermont-Ferrand : La Tunisie bien présente

Evénements | Publié le 10.02.2017

Nous avons pris le train en marche en arrivant sous la pluie au beau milieu et peut-être un peu plus de la 39è édition du festival international du court-métrage de Clermont-Ferrand (3 -11février 2017.) Votre magazine retrouvait ce festival après trois années d’absence. L’organisation parfaite y est toujours de rigueur et l’embarras du choix s’annonçait encore plus dans plusieurs espaces. D’autant plus que plus de mille films sont au programme des compétitions nationales, internationales et autres encore.

Notre réalisatrice Kaouther Ben Hénia y est membre du jury international. Une présence remarquée du cinéma tunisien où, d’un autre côté, le court-métrage « Khallina Hakka Khir » (On est bien comme ça) de Mehdi M. Barsaoui est au programme de la section « Afrique. » Un film de fiction de 19 minutes où le réalisateur Nouri Bouzid y tient le rôle principal. Un registre qu’il sert à merveille, en jouant le rôle d’un vieil homme atteint de plusieurs maladies dont celle d’Alzheimer. Cette dernière va jouer de mauvais tours à son entourage et plus particulièrement à sa fille, rôle joué par Sawssen Mâalej. Une amitié naîtra entre le vieux et son petit-fils, si bien qu’ils garderont un secret qui constitue la trame de l’histoire.

Et si durant le premier et le second jour de notre séjour il a fait très mauvais qu’on se serait crus sous le ciel toujours sombre de Londres, le soleil est apparu le troisième jour. Et pour voir des films, il fallait absolument faire le bon choix. Le programme « 16 » de la compétition internationale ne nous a pas fait défaut. Car le film suisse de 21 minutes « Bon voyage » de Marc Raymond Wilkins qui aborde le cas des « Harrakas », ces voyageurs clandestins en Méditerranée, livrés à eux-mêmes sur des embarcations de fortune et plutôt d’infortune, des embarcations de la mort, pour l’appeler par son nom. Une histoire touchante où un couple de vacanciers en voilier sur la Méditerranée croise une embarcation de voyageurs clandestins africains et arabes. Les détails qui s’en suivront sont aussi étonnants que tristes.

Le film s’ouvre à la fin sur une image qui annonce de meilleurs lendemains. Une petite fille sort de la soute du navire silencieuse et regardant ses nouveaux tuteurs. Car elle venait d’être abandonnée par sa mère et devra être prise en charge par le couple. D’autres films nous ont également emballés. Nous y reviendrons. Et nous avons été à la cérémonie de remise du Prix France Télévisions du Court-Métrage 2017 à l’Hôtel Océania, à Clermont-Ferrand. Ce prix a été remporté par le film « Goût Bacon » d’Emma Benestan.

B.L.

Lady Gaga dévoile son nouveau single «The Cure» et enflamme Twitter

Lady Gaga dévoile son nouveau single «The Cure» et enflamme Twitter

À l’occasion du festival de musique à Coachella ce week-end dans le désert californien,... Lire la suite

Aaron Hernandez : L'ex-star de la NFL s'est suicidée en prison, à 27 ans

Aaron Hernandez : L'ex-star de la NFL s'est suicidée en prison, à 27 ans

Il venait pourtant d'obtenir une victoire judiciaire... ... Lire la suite

photo soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soiree
Jetset Mag
Party pics
Où sortir
Agenda Culturel
Beauté et mode
People
The Place To Be
City guide
Auto