FermerLoadingEnvoyer cet article à un ami
Votre message a bien été transmis.
Jetset Magazine vous remercie de votre fidélité.
Problème lors de l'envoi
Nous nous excusons, réessayez plus tard.

Success story : Interview du prodigieux chef pâtissier Taha Boudhib à Dubaï

Interviews | Publié le 10.01.2017

Jet Set : Comment avez-vous décidé de faire de la pâtisserie votre métier ?

Depuis que j’étai petit, j’aimais aider ma mère à faire les gâteaux mais elle me virait à chaque fois en me disant que la cuisine était pour les filles pas pour les garçons.

En plus on habitait au dessus d’une boulangerie pâtisserie et j’étais tout le temps fourré chez eux à demander comment on faisait les croissants et les gâteaux et j’essayais de les reproduire à la maison.

A l’école j’étais doué pour les mathématiques et en 4ème on m’a demandé ce que je voulais faire quand je serai grand, j’ai répondu pâtissier mais la maitresse n’a pas aimé ma réponse et m’a dit que ce n’était pas un métier d’avenir, que j’allais rater ma vie et elle m’a même viré du cours et envoyé voir le conseil d’orientation.

Par la suite le conseil d’orientation a refusé et m’a obligé à faire de la comptabilité. C’est ce que j’ai fait pendant deux ans, j’ai obtenu mon diplôme et j’ai décidé après d’écouter mon cœur et d’apprendre la pâtisserie.



J’ai ensuite fait une demande chez Pascal Lac à Nice, l’un des meilleurs pâtissier de France et j’ai été retenu. J’y ai passé deux ans et une année complémentaire pour avoir un diplôme en plus, puis j’ai commencé à travailler à Monaco, au Méridien, au Dragon d’or etc… j’ai fait des réceptions pour le prince Albert, pour la princesse de Monaco, Michael Schumacher, le groupe U2, Elton John…




Après j’ai été contacté par une compagnie pour aller à Dubaï, j’y suis allé pendant 10 jours afin de voir ce qu’il en était et ça m’a beaucoup plu, je suis rentré en France faire mes bagages et je suis reparti pour Dubaï en 2013.

Deux ans après j’ai été contacté par un chasseur de tête qui m’a supplié de me rendre à un rendez vous et là j’ai vu que c’était une immense opportunité pour moi, j’ai fait un food tasting et j’ai été accepté de suite.

Maintenant je m’occupe de toutes les grandes familles des émirats, des mariages, des fonctions VIP et ça se passe vraiment très bien.



En plus j’ai remarqué qu’à chaque fois que je leur parle de mes origines tunisiennes, je vois la joie dans leurs yeux.

C’est important de dire que la Tunisie possède des talents qui la représentent dignement dans le monde.

Jet Set : Vous allez rester à Dubaï ou vous compter explorer le monde ?

Je ne sais pas ce que l’avenir me réserve, pour le moment je suis à Dubaï.

Jet Set : Quelle est la plus grande pièce que vous avez réalisée ?

Une cliente millionnaire m’a commandé une pièce montée toute en or pour le mariage de sa fille. Elle voulait épater les invités et leur en mettre plein la vue.



Quand mes supérieurs ont appris que j’ai dit oui ils ont eu un peu peur, mais j’ai pris le risque et j’ai réussi à réaliser cette merveille. J’ai dû commander un chariot élévateur pour pouvoir monter au sommet du gâteau, il fallait commander beaucoup d’or et de pâte à sucre pour couvrir toute la pièce montée.

J’ai réalisé un autre dessert pour la fille du bras droit de Cheikh Mohamed Al Maktoum qui avait organisé une soirée entre femme sur un yacht et elle voulait un dessert qui n’a jamais été fait avant.



La dame adorait boire une boisson à base de cassis et violette, donc au dessus de l’immense gâteau j’ai réalisé une boule de chocolat garni d’une crème cassis violette qui flottait au dessus de la boisson, chose qui était impensable car les gens ne comprenaient pas comment la boule pouvait flotter. J’ai aussi réalisé un tiramisu qui s’illuminait entièrement.

Tout ça pour dire que nos clients veulent toujours que ça soit original, innovant et insolite, et c’est ce qui fait la différence en plus à la touche arabe que j’introduis toujours dans mes créations.







J’ai des connaissances des épices et des goûts arabes et orientaux que j’essaye d’innover et de transformer comme par exemple Assida Zgougou que j’ai transformée en dessert à l’assiette et qui a eu beaucoup de succès auprès des clients.

J’ai aussi développé les desserts à la tunisienne comme le Makroudh de Kairouan qu’ils ne connaissaient pas.

Jet Set : Vous avez d’autres projets faramineux prochainement ?

En fait à chaque commande c’est un challenge car c’est une compétition entre riches et ils veulent à chaque fois avoir des créations que personne n’avait jamais réalisées, c’est toujours exclusif, différent et étonnant pour chaque commande.

Le 20 janvier il y a un gros mariage et j’ai réalisé un dessert qui, quand on verse une sauce en chocolat dessus, il s’ouvre et il pétille dans la bouche. Ça sera la première et la dernière fois que je le réaliserais car il est unique.

Les clients apprécient aussi le fait que je parle arabe, c’est un luxe pour eux car en général on leur parle en français et ils ne comprennent pas vraiment.

Jet Set : Vous venez parfois en Tunisie ?

Oui je viens régulièrement passer des vacances en Tunisie, je viendrais d’ailleurs en septembre. C’est mon pays et je l’aime beaucoup.

Jet Set : Vous êtes d’où de Tunisie ?

Je suis de Tataouin et je passe mes vacances là bas.

N.Azouz

Bobby Brown bouleversé par les confidences d'outre-tombe de Whitney Houston

Bobby Brown bouleversé par les confidences d'outre-tombe de Whitney Houston

Il est entré en contact avec son ex-femme grâce à un célèbre médium. ... Lire la suite

photo soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soiree
Jetset Mag
Party pics
Où sortir
Agenda Culturel
Beauté et mode
People
The Place To Be
City guide
Auto