FermerLoadingEnvoyer cet article à un ami
Votre message a bien été transmis.
Jetset Magazine vous remercie de votre fidélité.
Problème lors de l'envoi
Nous nous excusons, réessayez plus tard.

Tunisia 2045 : Et si la Tunisie devenait une terre d’asile pour les européens !

Cinema | Publié le 18.02.2016

Tunisia 2045, un court métrage du réalisateur français Ted Hardy-Carnac qui explore ce qui pourrait advenir si le mouvement actuel de migration était renversé d’europe vers la Tunisie 

Alors que plus d’un million de réfugiés et de migrants en provenance de Syrie et d’autres pays entrent en Europe en espérant reconstruire leurs vies, la controverse s’étend à travers le monde nommant le flux des arrivées « la crise migratoire ». « Ce film est né en réaction à des discours de repli sur soi et à une nécessité de rappeler que les situations ne sont pas figées. Inverser les rôles, c’est demander au spectateur de se mettre à la place de l’autre et essayer de passer par-dessus les situations particulières, les circonstances historiques et géopolitiques, pour mettre en lumière l’enjeu humain, qui lui nous concerne tous» explique Ted Hardy-Carnac.

Tunisia 2045 raconte une situation hypothétique dans laquelle un père et sa fille, en provenance de France, cherchent refuge en Tunisie.  L’histoire a lieu dans un bureau de l’immigration et relate les épreuves que les demandeurs d’asile traversent dans leur démarche. 

 

Tunisia 2045 était plutôt écrit pour être vu par des Européens mais il a aussi trouvé un large public tunisien, souvent très enthousiaste ! 

Le film concourt au Nikon Film Festival qui met en compétition des courts métrages d’une durée de 140 secondes maximums. Le thème imposé de cette sixième édition, présidée par l’acteur français Jacques Gamblin, s’intitule « Je suis un geste ». 

Le réalisateur a décidé de se lancer dans l’aventure, sans budget et dans une logique d’autoproduction. Il a rencontré, pour chaque rôle, de nombreux acteurs professionnels formidables, prêts à travailler sur le film sans être payés, très engagés dans le projet et extrêmement talentueux. 

Sur plus de 1000 films participant à la compétition, Tunisia 2045 fait partie des 50 films nominés par le comité de sélection du festival. Le jury communiquera les noms des courts-métrages lauréats le 18 février 2016. 

Au-delà de tout contexte politique, comment réagir face à la détresse d’un inconnu ? Comment l’aider ? Comment s’émanciper d’un ordre quand celui-ci ne correspond pas à ce que nous pensons être le bien ? Ce sont aussi ces problématiques universelles et intemporelles qui sont au cœur de Tunisia 2045. 

photo soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireephoto soireeZincphoto soiree
Jetset Mag
Party pics
Où sortir
Beauté et mode
Agenda Culturel
People
The Place To Be
City guide
Auto