FermerLoadingEnvoyer cet article à un ami
Votre message a bien été transmis.
Jetset Magazine vous remercie de votre fidélité.
Problème lors de l'envoi
Nous nous excusons, réessayez plus tard.

Vernissage au Musée du Bardo de l’exposition « Matza Kerkennah » Les îles sous les yeux des artistes

Evénements | Publié le 17.04.2017

Le vernissage de l’exposition « Matza Kerkennah-La mer, un espace commun » a eu lieu le 14 avril en fin d’après-midi dans la grande salle d’exposition du Musée du Bardo, en présence d’un public assez nombreux. Cette exposition insolite, qui sera visible jusqu’au 7 mai prochain, rassemble des artistes de Tunisie, de Suisse, de Belgique et de France.

Et c’est grâce à une initiative internationale de l’artiste suisse Séverin Guelpa axée sur l’art et ses pratiques contemporaines, en s’intéressant à la pêche comme moyen de subsistance et à la mer comme véritable espace commun et lieu de partage, que des artistes se sont réunis récemment sur les îles Kerkennah, plus précisément dans le village de Chergui, en lien étroit avec ses habitants, du 27 mars au 7 avril 2017, pour travailler sur les enjeux de la mer Méditerranée. Le fruit de leur travail est ainsi exposé au Musée du Bardo. Cette nouvelle rencontre artistique est la troisième après celles entreprises au désert de Mojave aux USA et sur le glacier d’Aletsch dans les Alpes suisses. Séverin Guelpa, en s’exprimant devant le public pendant le vernissage, a fait rappeler que Matza est un laboratoire d’idées partant du patrimoine culturel de Kerkennah lié à la pêche traditionnelle.

Une préoccupation écologique et démocratique qui vise la valorisation du patrimoine de l’île en travaillant sur les défis environnementaux et économiques à relever. Les œuvres mises à vue ont été réalisées sur place. L’exposition reconstruit le milieu de la pêche avec essentiellement les filets de pêche qui traversent la salle. Les « Kis » ou filets de chalut aux dimensions variables, comme chez l’artiste Karim Ben Amor, en sont un exemple. Mais cet artiste y insiste sur le danger de cette pratique qui met à sec les ressources halieutiques. Il propose en plus une vidéo de trois minutes et en boucle qui porte le même titre de « Kis. » Quant au belge Tom Bogaert, qui vit et travaille à Genève, il a réalisé un travail qui a retenu l’attention de tous les visiteurs, à savoir le « Bright Eyes », inspiré du titre d’une chanson d’Arthur Garfunkel qui se rapporte à la transition entre la vie et la mort.

Comment a-t-il procédé ? Il a rassemblé 96 petits poissons dans un congélateur pour en faire une œuvre d’art avec des lumières de noël et de la colle. Il y ajoute dans cette exposition trois photographies sur papier sous l’intitulé de « Seca Cam. » Une série de photos nocturnes prises avec une caméra de chasse. De son côté, l’artiste français Maxime Bondu propose une peinture murale qu’il intitule « Le crabe de Daesh » sur le désastre écologique provoqué depuis l’arrivée sur l’île de Kerkennah en 2013 du crabe bleu surnommé « Daesh » par les pêcheurs. Car il ravage les filets et les bancs de crevettes. Wissem El Abed, présente le « Savoir gouverner », un assemblage de fragments de bancs démantelés de l’école désaffectée de Chergui et des « Alignements. » Le banc de l’école se transforme en gouvernail.

Moufida Fedhila, de son côté, propose la vidéo « On the Other side », une installation, un kit de pêcheur sur sa barque et une série de polaroïd en noir et blanc. Séverin Guelpa nous emmène sur le port d’El Attaya son travail « Résistances » avec métal, filet, haut-parleur et dispositif sonore et des cordes, un bidon et un sac. Cela représente une population en lutte. Mouna Karray expose une installation photographique « Portunus Segnis » avec un retour sur le fameux crabe bleu. La franco-suisse Nathalie Rodach avec « Centre de gravité » à l’acrylique et à la dorure à chaud. Enfin, Sabine Zaalene propose entre autres travaux une photographie des « Yeux de seiche » et une vidéo « Bhar h’bar » sur le passage de l’enfance à l’âge adulte. Une exposition à visiter absolument pour voir Kerkennah autrement.

B.L.

photo soireephoto soireeNicolas Brochet toujours bien entouréKhansa, Neila et SoulaymaMimi et SadryJolies brunesNeila Azouz habillée par Fares Cheraiet avec Karine Lima de la boite à frissonNicolas Brochet et Sarah MarshalHello les missNallé Grinda et Marianne sa fiancéAbdelaziz Belkhodja et Manel MamiMarianne, Alessia avec une amie Ukraine
Jetset Mag
Party pics
Où sortir
Agenda Culturel
Beauté et mode
People
The Place To Be
City guide
Auto