FermerLoadingEnvoyer cet article à un ami
Votre message a bien été transmis.
Jetset Magazine vous remercie de votre fidélité.
Problème lors de l'envoi
Nous nous excusons, réessayez plus tard.

Fraude fiscale : Shakira condamnée à payer 20 millions d'euros !

Publié le 02.03.2018

Fraude fiscale : Shakira condamnée à payer 20 millions d'euros !




Accusée de ne pas avoir déclaré ses revenus en Espagne entre 2011 et 2014, la chanteuse colombienne a dû débourser plusieurs millions d'euros. Selon le quotidien catalan El Periodico, l'interprète de la Tortura a versé la somme afin de pouvoir ensuite présenter un recours administratif contre cette décision.


La chanteuse colombienne, sous le radar du fisc pour une possible évasion fiscale, a réglé une partie de ses dettes. Shakira, star mondiale de la pop, a versé à l'administration fiscale espagnole plus de 20 millions d'euros dans le cadre du conflit l'opposant au Trésor, qui lui reproche de ne pas avoir déclaré ses revenus entre 2011 et 2014, rapporte le quotidien El Periodico.

 


«Les 20 millions déboursés par la chanteuse colombienne correspondent à un exercice qui est déjà prescrit (et ne peut faire l'objet de poursuites pénales), celui de 2011, mais que le Trésor lui réclamait par la voie administrative», a affirmé le quotidien catalan mardi.


Auparavant domiciliée aux Bahamas, l'artiste de 41 ans n'est officiellement résidente en Catalogne que depuis 2015. Or, selon le fisc, elle aurait dû le faire quatre ans plus tôt en raison de sa relation avec le footballeur barcelonais Gerard Piqué, depuis 2011, et de la scolarisation de leurs deux enfants à Barcelone.
Une enquête toujours en cours pour les trois années suivantes


Selon le journal, la chanteuse aurait versé la somme afin de pouvoir ensuite présenter un recours administratif contre cette décision. En revanche le ministère public enquête toujours sur les années 2012 à 2014. L'administration des impôts estime qu'elle aurait dû être, d'un point de vue fiscal, résidente en Espagne, a expliqué mardi un porte-parole du parquet de Barcelone, José Miguel Company.


Les représentants de Shakira argumentent que l'essentiel de ses revenus était tiré jusqu'en 2014 de ses tournées internationales et qu'elle n'avait pas passé plus de six mois par an en Espagne, seuil au-delà duquel la résidence fiscale est obligatoire. Le parquet doit indiquer d'ici en juin s'il la poursuit pour des délits fiscaux.
Bientôt attendue sur scène


Ce n'est pas la première fois que Shakira se retrouve dans l'œil du cyclone. L'an passé, elle était déjà mise en cause par les révélations des Paradise Papers. La publication de certains documents avait révélé qu'elle déclarait résider officiellement à Barcelone mais était domiciliée aux Bahamas et bénéficierait de nombreux avantages fiscaux en ayant placé ses droits d'auteur à Malte et au Luxembourg.


Shakira, mondialement connue pour des hits comme Waka waka, l'hymne de la Coupe du monde de football de 2010, avait dû reporter l'intégralité des dates son El Dorado Tour , à cause d'un problème lié aux cordes vocales. Si tout se passe bien, la chanteuse devrait bientôt remonter sur scène. Elle est attendue le 3 juin à Hambourg en Allemagne et passera par l'Accorhotels Arena, à Paris, les 13 et 14 juin.



Lefigaro.

Contact Jetsetmagazine.net
Jetset Mag
Party pics
Où sortir
Beauté et mode
Agenda Culturel
People
The Place To Be
City guide
Auto